Whisky Irlandais: Doux et Fruité !


Le whisky Irlandais (whiskey pour les puristes) a connu une période creuse pendant plusieurs années, notamment à cause de l’ascension fulgurante du whisky écossais. C’est désormais une période qui appartient au passé : le whisky irlandais n’a plus grand chose à envier à son rival écossais !

Le Club Whisky-Cigare
Pourquoi Rejoindre le Club ?
  • RDV Mensuels autour des meilleurs Whiskys
  • Invitations par Emails Exclusivement
  • Lieu d'échange et de networking privilégié
Nous ne vous enverrons pas de publicités

Le whisky irlandais : une douceur exquise

Les amateurs de whisky très “secs” en bouche n’aimeront pas le whisky irlandais : il est exactement le contraire. En effet, la triple distillation, procédé presque exclusif à l’Irlande permet d’alléger le côté “rude” et laisse un agréable goût fruité en bouche (fruits rouges et fruits exotiques). C’est pourquoi les femmes préfèrent bien souvent le whisky irlandais à l’écossais.

Trois distilleries uniquement mais un choix varié

Trois grosses distilleries se partagent le marché du whisky irlandais : Old Bushmills (marque emblématique du pays), Midleton et Cooley.

Parmi les marques les plus connues présentes sur le marché, vous avez sans doute déjà entendu parler de Jameson ou de Redbreast. La plupart de ces whiskeys sont considérés comme des whiskeys “légers”. C’est bien évidemment lié au fait qu’ils aient été distillés trois fois, contrairement à deux fois pour le whisky écossais.

Si vous souhaitez vous initier au whisky irlandais, tournez-vous vers un Redbreast 12 ans Single Pot Still. Les amateurs d’Irish Whisky l’ont à maintes reprises élu meilleur whisky de sa catégorie. Il représente à lui seul la générosité et la douceur du whisky irlandais. Un incontournable.

Naturellement non tourbé

Même si la tourbe est légion en Irlande, elle n’est pas utilisée (ou vraiment dans des cas isolés) pour le séchage de l’orge. La distillerie Cooley est la seule à l’utiliser pour produire un single malt tourbé, avec une double distillation. Cette pratique est plus généralement spécifique aux whiskys écossais.

Les distilleries Old Bushmills et Midleton ont un mode opératoire plus orienté “à l’irlandaise”. Le malt vert est séché en injectant de l’air chaud dans les fours fermés. Ainsi, aucune odeur ne peut imprégner l’orge maltée. C’est une des différences majeures avec les grands whiskys d’origine écossaise.

Le pure pot still : l’Irish Whiskey par excellence

Le pure pot still est élaboré avec un mélange de céréales (orge maltée et non maltée, avoine, blé, seigle…). C’est l’essence même du whisky irlandais. Le goût très fruité, spécifique au whisky d’origine Irlandaise, est lié à la forte présence d’orge non maltée.

Bon à savoir également : l’appellation Single Pot Still est l’équivalent des single malts écossais.

Vous l’aurez compris : les whiskeys irlandais sont plus doux et plus fruités que les écossais. A réserver aux personnes qui souhaitent s’initier délicatement au monde du whisky !

Sur le même thème: Découvrir les Whiskys

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *